Accueil du site > Annuaires des collections extra-européennes françaises et des professionnels (...) > Annuaire des musées > Poitou-Charentes > Musée Ernest Cognacq de Saint-Martin de Ré
Les annuaires Kimuntu : Annuaire des musées :
Poitou-Charentes

Musée Ernest Cognacq de Saint-Martin de Ré

Partager Partager
Coordonnées :

Hôtel de Clerjotte
Plat aux 100 enfants. Japon Statue Fang. Nord Gabon Casse-tête canaque. Nouvelle Calédonie 13 av Victor Bouthillier
17 410 SAINT-MARTIN-DE RE
Tel : 05 46 09 21 22
Fax : 05 46 09 08 71

Contact :
Christelle Rivalland ->

Régisseuse des collections

Repères historiques

1905  : Mort de Théodore Phélippot, ancien maire du Bois-Plage et grand collectionneur.
1906  : sous l’impulsion du Docteur Atgier, Ernest Cognacq, fondateur de la Samaritaine, rachète les collections de Phélippot et en fait don à la Ville de Saint-Martin-de-Ré.
1907 : Ernest Cognacq donne également à la Ville l’Hôtel des Cadets-Gentilhommes pour abriter le musée.
Inauguration du musée
1930 : Création de l’association dite « Les Amis du Musée Ernest Cognacq » qui devient gérante du musée.
1959 : Achat par la Ville de l’Hôtel de Clerjotte, alors arsenal.
1965-1993 : Les collections du Musée de la Marine sont exposées au sein de l’Hôtel de Clerjotte.
1993 : Ouverture du Musée Ernest Cognacq.
1993-2004 : nombreuses expositions temporaires (Histoire du petit train de l’île de Ré, Images et paroles du bagne,Tatave, pêcheur de lumière…).
2004 : projet de restructuration et fermeture du musée.
2006 : inauguration de l’aile contemporaine et de l’exposition Itinéraire d’une utopie.
2007 : Le musée fête ses 100 ans !
2007-2009 : Exposition temporaire et restauration de l’hôtel de Clerjotte.
7 juillet 2008 : inscription des fortifications de Saint-Martin-de-Ré au patrimoine mondial de l’Unesco.

Composition et origine géographique des collections extra-européennes :

Les collections d’ethnographie extra-européenne proviennent des continents africain, asiatique, océanien et sud-américain (Chine, Japon, Thaïlande, Nouvelle Calédonie, Iles Fidji, Vanuatu, Polynésie, Guyane, Dahomey, Sénégal, Fang, Yoruba…) De nombreux casse-tête canaques côtoient des accessoires de costumes asiatiques et autres chinoiseries destinés aux premiers touristes de la fin du 19e siècle. Loin de ces objets standardisés destinés à la vente, le fleuron de la section est un byéri Fang, statue reliquaire ethnique du Gabon. Posé sur le couvercle d’un panier, il veillait sur les ossements des ancêtres fondateurs du lignage. Lors de grandes occasions (conflit, maladie, naissance) les hommes de la tribu le consultaient à des fins divinatoires. Près d’un siècle plus tard, comme toutes les statues reliquaires gabonaises, ce byéri suinte encore le mélange à base d’huile de palme dont il a été enduit.
La majeure partie des collections extra-européennes du musée est composée de céramiques précieuses chinoises et japonaises. A travers cette collection de porcelaines, c’est toute l’effervescence des liens maritimes qu’entretenait Ré avec l’Asie qui est mise en valeur.

Historique d’acquisition

Ces objets ont été acquis au fil de l’histoire du musée. De nombreux donateurs ont complété le fonds initial constitué par l’érudit local Théodore Phélippot à la fin du XIXe siècle. Cependant, les inventaires anciens, assez sibyllins, ne permettent pas avec certitude de relier les œuvres aux mentions de dons. Parmi les donateurs de collections exotiques citons Roger Martineau, notaire à St Martin qui offre 2 lances du Zoulouland en 1907, Monsieur Renaudot qui, en 1912, donne une collection d’objets provenant des colonies, sans autre précision…

Nombre et types d’objets

Utilitaires, religieux, armes…, 253 objets dont
20 objets d’Océanie :

Collectionneurs non précisé

(sans doute liés à la déportation en Nouvelle-Calédonie)
Date et lieu de MISSION ou COLLECTE
Trace dans le musée
Avant 1872 ; Nouvelle-Calédonie, Fidji, Vanuatu.

Muséographie, place de ces objets dans la collection et projets

Les collections extra-européennes représentent environ 1% du fonds global. Actuellement conservées en totalité dans les réserves, elles feront l’objet d’expositions temporaires au sein du Musée Ernest Cognacq et peuvent également être prêtées à des musées intéressés.


Retour en haut de la page | Contact | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 | KIMUNTU est réalisé avec SPIP